Petite histoire du coworking, de 1999 à nos jours…


Tendances
6 septembre 2017

Une récente étude publiée par Arthur Loyd mettait en avant une croissance spectaculaire des espaces de coworking en Ile-de-France entre 2012 et 2017, période pendant laquelle ils ont été multiplié par 9 ! Si le coworking est désormais connu de presque tous, le concept est pourtant récent, retour sur les premiers jours du coworking…

A l’origine, les hackers de Berlin

Le terme de coworking a été pour la première fois utilisé en 1999 par Bernie de Koven, écrivain et créateur de jeux allemand. Il utilise ce terme pour analyser la montée des méthodes de travail collaboratives. Avant cela, des lieux existaient déjà s’inspirant de ce principe de coworking, une étude de la Harvard Business Review estime même que le coworking est né à la Renaissance, avec les ateliers d’artistes de l’Italie du Quattrocento… Mais plus proche de nous, les études s’accordent généralement à considérer le C-Base de Berlin fondé en 1995 comme le premier espace de coworking : c’est un hackerspace fondé par une association d’informaticiens qui voulaient partager leurs connaissances sur les sujets encore très récents des logiciels libres.

 

Développement du coworking à San-Francisco

Né en Europe, le coworking et les espaces de travail collaboratifs séduisent rapidement la Silicon Valley américaine qui s’approprie le concept et le déploie à grande échelle. Le premier espace de coworking semble être la Hat Factory, co-créée par Chris Messina (le père du hashtag !). On peut alors définir le coworking selon 5 critères rappelés dans le Livre Blanc du coworking en entreprise édité en juin 2017 par Néo-nomade :

  • Durabilité : les espaces de coworking doivent être « autosuffisants » et ne pas avoirà s’appuyer sur des ressources extérieures ;
  • Communauté : ils rassemblent une communauté d’individus partageant des valeurs communes ;
  • Coopération : Les membres de la communauté acceptent de partager leurs connaissances et leur expérience ;
  • Ouverture : les coworking sont des lieux ouverts à l’intégration de nouveaux membres, sous réserve de leur adhésion aux valeurs d’ouverture et de partage de la communauté ;
  • Accessibilité : rendre les espaces accessibles à tous par tous les moyens possibles (horaires d’ouverture, coûts d’adhésion, …)

 

Naissance du coworking en France avec La Cantine

 

La Cantine ouvre ses portes en 2008 à Paris (qui deviendra bientôt le Numa, après quelques évolutions), et lance le mouvement sur la France entière ! Le marché se diversifie rapidement pour accueillir un public de plus en plus varié. A l’origine espace de travail partagé réunissant des indépendants lassés de travailler seuls à leur domicile, les coworking vont progressivement accueillir (voire même favoriser) un écosystème de startups en plein développement, et plus récemment un publics de grandes entreprises souhaitant bénéficier des bienfaits de ces lieux ouverts et innovants.

Contact
& réservation